Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple pourrait lancer son premier ordinateur Mac équipé d'un CPU ARM personnalisé dans les 18 prochains mois
Et faire l'impasse sur l'offre CPU d'Intel, prédit un célèbre analyste

Le , par Christian Olivier

53PARTAGES

9  0 
Actuellement, les ordinateurs portables et de bureau d’Apple utilisent des processeurs Intel, tandis que les iPhone et iPad de la société utilisent des processeurs maison Apple basés sur la technologie ARM. Mais Intel a du mal à répondre aux commandes de ses nombreux clients en ce moment, une situation que la crise sanitaire maintenue par l’épidémie de coronavirus n’arrange pas. La firme de Santa Clara n’a pas non plus enregistré de progrès / d’innovations significatifs au regard de son offre en matière de CPU depuis plusieurs années, contrairement à ses concurrents (Apple, Qualcomm et AMD).

Il semblerait que le premier ordinateur Mac (de bureau ou portable, aucune précision n’a été fournie pour l’instant) alimenté par une puce personnalisée d’Apple signée ARM puisse faire son apparition en 2021. Selon Ming-Chi Kuo, le célèbre analyste de TF Securities pour Apple, le tout premier ordinateur Mac à introduire ce changement interne radical devrait arriver dans la première moitié de 2021. Kuo n’a pas fourni d’informations cruciales sur l’ordinateur en question, mis à part le fait que la firme de Cupertino Apple investirait massivement dans des puces gravées en 5 nanomètres pour alimenter sa prochaine génération de produits, notamment un nouvel iPhone et un iPad.

À ce propos, Ming-Chi Kuo a déclaré :
« ;Nous prévoyons que les nouveaux produits d’Apple dans 12 à 18 mois adopteront des processeurs fabriqués à partir d’un procédé en 5 nm, notamment le nouvel iPhone 5G 2H20, le nouvel iPad 2H20 équipé de mini LED et le nouveau Mac 1H21 équipé d’un processeur fait-maison ;».


Les recherches de Kuo à TF Securities portent sur la chaîne d’approvisionnement d’Apple et sur les entreprises avec lesquelles elle passe des contrats pour fabriquer les composants nécessaires à ses produits. Ming-Chi Kuo a la réputation de prévoir avec précision l’arrivée de produits Apple avant même qu’ils ne soient annoncés.

Kuo a assuré que l’épidémie de coronavirus qui perturbe les chaînes d’approvisionnement n’aura pas d’impact majeur sur la feuille de route d’Apple pour les puces 5 nm, car, selon lui, Apple a augmenté ses investissements. La crise sanitaire actuelle liée à COVID-19 pourrait même avantager la firme de Cupertino en entravant le processus de développement des concurrents d’Apple, a déclaré Kuo, car Apple utilisera davantage de ressources (pour ne pas dire, monopoliserait) provenant de fournisseurs qui alimentent toute l’industrie.

La future puce personnalisée A14 Bionic d’Apple basée sur l’architecture ARM devrait tirer parti de la technologie de gravure FinFET en 5 nm. Certains rapports indiquent déjà qu’elle serait suffisamment puissante pour approcher, voire même dépasser, les performances des processeurs mobiles d’Intel à 6 cœurs gourmands en énergie que l’on trouve dans certains ordinateurs portables. Après tout, si le A12X Bionic de l’iPad Pro 2018 est assez puissant pour égaler les scores de certains processeurs à six cœurs d’Intel que l’on trouve dans le MacBook Pro 2018, alors on ne peut que s’attendre à mieux de la part d’un ordinateur Mac basé sur ARM.

Un ordinateur Mac équipé d’un processeur ARM pourrait permettre à la marque à la pomme d’avoir un contrôle plus étroit sur le calendrier de sortie de ses ordinateurs et d’apporter des améliorations, notamment sur le plan de l’autonomie et de la sécurité. Mais il pourrait être difficile de garantir que les applications qui fonctionnent sur les ordinateurs Mac fonctionneront également sur les nouveaux modèles (ou du moins avec le même niveau de performance), car les processeurs sont différents.

Source : CNBC

Et vous ?

Apple pourrait-il vraiment se passer d’Intel ?
Est-ce que les produits Apple pourraient conserver le même attrait si Apple bascule vers Arm au lieu de conserver des CPU x86 ?
Le choix d’un CPU AMD n’aurait-il pas été plus judicieux ?

Voir aussi

Apple travaille en secret sur le « Neural Engine », une puce dédiée aux applications d'intelligence artificielle
Une filiale d'Alibaba annonce l'arrivée d'une puce RISC-V à 16 cœurs qui sera utilisée pour la 5G, l'IA et l'Internet des objets
Cerebras lance une énorme puce de 22 cm pour l'entraînement de réseaux neuronaux, 400 000 cœurs avec 18 Go de registres
AMD au CES 2019 dévoile ses CPU de bureau Ryzen 3000 gravés en 7 nm, gérant le PCI 4.0, compatibles avec le socket AM4 et attendus pour l'été 2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de bombseb
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/02/2020 à 10:56
Apple est déjà passé du Motorola 68000 au PowerPC puis à Intel.
Cette désinvolture vis à vis de la compatibilité ascendante (tant logiciel que des connecteurs) est une des choses qui fait que je n'ai pas d'attirance particulière vers le monde Apple.
Quand on voit les boulets que se traine (ex : le mode réel, les registres de segments, etc...) le x86, hérités de 40 années d'évolutions....je me dis que ca serait peut être pas mal de repartir sur de nouvelles bases
3  0 
Avatar de vanquish
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/02/2020 à 12:40
Citation Envoyé par bombseb Voir le message
Quand on voit les boulets que se traine (ex : le mode réel, les registres de segments, etc...) le x86, hérités de 40 années d'évolutions....je me dis que ca serait peut être pas mal de repartir sur de nouvelles bases
Cette compatibilité ascendante a effectivement un prix.
Mais quand Microsoft a essayé de la casser que ce soit OS/2 avec IBM ou Windows RT, cela a été un échec.

Visiblement Apple peut se permettre des chose que ne peut pas se permettre Microsoft.
C'est peut-être du au fait qu'Apple vend un ensemble ( OS + Machine ) et pas seulement un OS.
1  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/02/2020 à 10:10
Citation Envoyé par bombseb Voir le message
Quand on voit les boulets que se traine (ex : le mode réel, les registres de segments, etc...) le x86, hérités de 40 années d'évolutions....je me dis que ca serait peut être pas mal de repartir sur de nouvelles bases
<Mode théorie du complot>
Quand IBM a commencé le développement du PC, ils ont eu le choix entre le motorola 68000, 16 bits interne, 24 bits d'adresse linéaire soit 16 méga adressables, et le 8086, 16 bits internes mais seulement 20 bits d'adressage segmenté soit 1 méga seulement, avec une version moins coûteuse le 8088, identique mais avec bus de données de 8 bits seulement.
Vu le prix que coûtait un PC 5150 au moment de sa sortie, IBM a LARGEMENT préservé sa marge. Par contre, prendre le plus mauvais des 3 (le 8088) a entraîné un énorme retard dans le développement de l'informatique, retard qui perdure aujourd'hui. Dans un monde dystopique de rêve, imaginez ce qu'aurait été le PC s'il avait démarré avec un 68000... On n'aurait peut-être pas eu ni l'Amiga ni L'atari ST, ni même le mac...
IBM ne voulait certainement pas concurrencer leur juteux marché du mainframe
</Mode théorie du complot>
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 25/04/2020 à 20:07
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
j'ai besoin d'un minimum de puissance pour faire de la bureautique et du dev.
Sur un smartphone ?
Perso je préfère faire ce genre de chose sur un PC de bureau. Avoir un clavier, une souris, 1 ou plusieurs écrans, être connecté au réseau via un câble, c'est quand même le top du top

Et pis bon la bureautique et le développement ce n'est pas ce qui consomme le plus de ressource...

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
libre à toi de prendre des smartphones moins puissant, c'est pas le choix qui manque !
À la limite ceux qui jouent à certains jeux mobiles on besoin de puissance.
La plupart des gens ont des smartphones surpuissant par rapport à l'utilisation qu'ils en font.
C'est en parti pour ça que les ventes ont chuté, au bout d'un moment tu n'as pas de raison de changer de smartphone, puisque celui que t'as acheté il y a 3, 4 ans n'est pas dépassé technologiquement.
1  0 
Avatar de vanquish
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 25/02/2020 à 8:51
Apple est déjà passé du Motorola 68000 au PowerPC puis à Intel.
Cette désinvolture vis à vis de la compatibilité ascendante (tant logiciel que des connecteurs) est une des choses qui fait que je n'ai pas d'attirance particulière vers le monde Apple.

Maintenant, ces changements ne semblent pas, jusqu'ici, avoir rebuté la clientèle. A l'époque où on s'abonne aux logiciels plutôt que les acheter, le problème de la compatibilité ascendante se pose moins que lors des ruptures précédentes.

L'architecture CISC d'Intel est très en retrait en terme de consommation électrique, par rapport aux processeurs RISC.
On voit que Microsoft est quelque part prisonnier de cette architecture Intel, qu'il a déjà essayé de s'en défaire avec Windows RT, et qu'il essaie encore de s'en défaire avec le prochain Windows 10X.
Normal qu'Apple aille dans le même sens.
3  3 
Avatar de mattdef
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/02/2020 à 10:17
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
L'architecture CISC d'Intel est très en retrait en terme de consommation électrique, par rapport aux processeurs RISC.
Cela n'a jamais été prouvé.
En fait, le seul cas plus ou moins récent que l'on peut comparer concerne un des derniers processeurs CISC pour téléphone mobile, le Intel Atom Z3580.
Il était en concurrence direct sur le haut de gamme avec le processeur RISC Qualcomm Snapdragon 801.

Les 2 avaient une finesse de gravure équivalente, une consommation identique et, je te l'annonce sans détour, les mêmes performances !
En plus, à l'époque, Android était très optimisé pour l'architecture RISC (il l'est encore plus maintenant d'ailleurs) ce qui faisait dire que le "petit" Atom Z3580 était même surement meilleur !
1  1 
Avatar de Ehma
Membre actif https://www.developpez.com
Le 26/02/2020 à 10:55
Citation Envoyé par vanquish Voir le message

L'architecture CISC d'Intel est très en retrait en terme de consommation électrique, par rapport aux processeurs RISC.
C'est quand-même pour cette raison qu'il n'y a jamais eu de portables PowerPC G5

Citation Envoyé par vanquish Voir le message

Visiblement Apple peut se permettre des chose que ne peut pas se permettre Microsoft.
C'est peut-être du au fait qu'Apple vend un ensemble ( OS + Machine ) et pas seulement un OS.
Euh, les Macintosh sont, à présent, des PC presque comme les autres et les Hackintosh existent et fonctionnent presque de la même manière que les machines estampillées Apple. Ce n'est donc pas lié au matériel mais à la manière dont il est initialisé. Ca pourrait très bien se faire sur du non Apple. Avec l'EFI, plus besoin de ce mode archaïque. Je suis sûr que ça viendra.

Par contre, par rapport à l'article, comment vont-ils faire pour émuler un x86 avec de l'ARM avec suffisamment de puissance ? L'ARM est quand-même très en retrait par rapport à x86 au niveau des performances d'exécution. En effet, si les utilisateur Apple n'ont jamais rouspété (quoique) aux changement de processeurs, c'est grâce au "fat binary" et aux émulateurs intégrés !

Je me trompe sûrement, mais j'ai un doute pour l'ARM ! Alors sur des machines d'entrée de gamme. Ou bien, ils ont un super ARM secret.

On verra !
0  0 
Avatar de CaptainDangeax
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 28/02/2020 à 9:40
Citation Envoyé par vanquish Voir le message
Cette compatibilité ascendante a effectivement un prix.
Mais quand Microsoft a essayé de la casser que ce soit OS/2 avec IBM ou Windows RT, cela a été un échec.

Visiblement Apple peut se permettre des chose que ne peut pas se permettre Microsoft.
C'est peut-être du au fait qu'Apple vend un ensemble ( OS + Machine ) et pas seulement un OS.
Je ne vois pas ce qu'OS/2 vient faire là dedans, OS/2 tourne sur Intel 32 bits depuis la version 3.0 (peut-être même avant) et Windows en mode exclusivement 32 bits depuis NT3.51. C'est justement les morceaux en 16 bits dans Win95/98/Me qui les rendaient si instables.
Quant à Windows RT, il tourne sur ARM donc tu es dans le sujet. Après le consommateur Windows n'a pas le même profil que le consommateur Apple.
Tu auras une émulation bien lente au départ, comme il y a eu lors du passage de MacOS9 à X, puis les consommateurs Apple bénéficieront de la nouvelle version native pour ARM lors d'une mise à jour, ou bien ils achèteront la nouvelle version...
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 28/02/2020 à 20:43
Apple est déjà passé du Motorola 68000 au PowerPC puis à Intel.
Les deux passages se sont fait relativement en douceur.

Après pour l'ARM je suis moins sûr (à moins d'avoir pleins de cœurs, mais dans un portable..), bien que l'émulation sera simplifiée par l'abandon du support 32 bits, pas besoin de gérer le mode réel ni la segmentation.

Et quid de boot camp ? ben on oublie... comme les logiciels qu'on a acheté.
0  0 
Avatar de youtpout978
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/04/2020 à 16:16
Et au niveau performance ça donne quoi, pas sur que ça tienne la comparaison face aux proc de 2021.
On voit bien sur windows les perfs en deçà d'intel/amd
0  0