IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Apple prépare les prochaines puces Mac en vue de surclasser les PC haut de gamme,
Un Mac Pro avec 32 cœurs haute performance devrait être lancé d'ici 2022

Le , par Stan Adkens

138PARTAGES

8  0 
Le SoC M1 d'Apple présenté en novembre a bousculé l'industrie des processeurs, mais le géant de Cupertino ne se contente pas de ces acquis. La feuille de route d'Apple pour son activité silicium vise à contourner entièrement Intel et comprend du matériel très impressionnant. Selon un rapport de Bloomberg, Apple serait en train de développer un certain nombre de variantes de puces Apple Silicon avec un nombre de cœurs nettement plus élevé que les puces M1 qu'il utilise dans les ordinateurs MacBook Air, MacBook Pro et Mac mini d'aujourd'hui, sur la base de ses propres conceptions de processeurs ARM.

Les ingénieurs d’Apple seraient en train de travailler sur un nouveau processeur basé sur ARM, avec pas moins de 32 cœurs de processeur haute performance, qui pourrait apparaître dans un Mac à la fin de 2021. Parallèlement, l'entreprise développerait également des conceptions de CPU avec jusqu'à 16 cœurs haute performance et quatre cœurs à faible consommation d'énergie.


Selon des personnes connaissant bien le sujet qui ont demandé à rester anonymes pour parler des plans qui ne sont pas encore publics, si les ingénieurs sont à la hauteur des attentes, ils dépasseront largement les performances des dernières machines équipées de puces Intel. Les actions d'Intel ont chuté de 2,9 % à New York lundi après la nouvelle, tandis que les actions d’Apple ont augmenté de 1,3 % le matin, selon Bloomberg.

L’actuelle puce M1 d'Apple a été dévoilée dans un nouveau portable d'entrée de gamme MacBook Pro, un Mac mini desktop rafraîchi et dans toute la gamme MacBook Air. La prochaine série de puces de la société, dont la sortie est prévue dès le printemps et plus tard à l'automne, est destinée à être placée dans des versions améliorées du MacBook Pro, des iMac d'entrée de gamme et haut de gamme, et plus tard dans une nouvelle station de travail Mac Pro, ont déclaré les sources d’information à Bloomberg.

Les deux prochaines gammes de puces Apple devraient également être plus ambitieuses que ce que certains observateurs du secteur attendaient pour l'année prochaine. La feuille de route de la société indiquant qu’Apple prévoit de terminer la transition entre Intel et son propre silicium en 2022. Un porte-parole d'Apple n’a pas répondu à une demande de commentaire de Bloomberg.

Alors qu'Intel tire moins de 10 % de ses revenus de la fourniture de puces Mac à Apple, le reste de son activité PC risque de connaître des turbulences si le fabricant d'iPhone est capable de fournir des ordinateurs manifestement plus performants, estime Bloomberg. Cela pourrait accélérer le bouleversement d'un secteur qui dépend depuis longtemps du rythme d'innovation d'Intel. Pour Apple, cette décision met fin à cette dépendance, renforce sa distinction par rapport au reste du marché des PC et lui donne une chance d'accroître sa part de marché, petite mais croissante, dans le domaine des PC.

Les puces Mac d'Apple, comme celles de l'iPhone, de l'iPad et de l'Apple Watch, utilisent une technologie sous licence d'ARM Ltd, la société de conception de puces dont les plans sous-tendent une grande partie de l'industrie mobile et que Nvidia Corp est en train d'acquérir. Apple conçoit les puces et sous-traite leur production à Taiwan Semiconductor Manufacturing Co qui a pris la tête de la fabrication des puces à Intel.

La puce M1 actuelle hérite d'une conception centrée sur les mobiles, construite autour de quatre cœurs de traitement haute performance pour accélérer des tâches comme le montage vidéo et de quatre cœurs à faible consommation d'énergie qui peuvent prendre en charge des tâches moins intensives comme la navigation sur le Web. Pour sa prochaine génération de puce destinée aux modèles MacBook Pro et iMac, Apple travaille sur des conceptions avec des caractéristiques beaucoup plus élavées, a rapporté Bloomberg.

Apple serait en train de tester une conception de puce comportant jusqu'à 32 cœurs haute performance

Les nouvelles des futurs processeurs d’Apple arrivent alors que les machines plus puissantes de l'entreprise, comme le Mac Pro, continuent d'utiliser des puces Intel. Mais cela ne devrait plus durer. Selon Bloomberg, pour les ordinateurs de bureau haut de gamme, prévus pour la fin 2021 et un nouveau Mac Pro "demi-taille" dont le lancement est prévu pour 2022, Apple teste une conception de puce comportant jusqu'à 32 cœurs haute performance.

Avec les systèmes Intel actuels, les ordinateurs portables haut de gamme d'Apple offrent un maximum de huit cœurs, un iMac Pro haut de gamme est disponible avec pas moins de 18 cœurs et le Mac Pro de bureau le plus cher offre autant de fonctionnalités qu'un système à 28 cœurs, selon Bloomberg. Bien que leur architecture soit différente, les puces d'Apple et d'Intel reposent sur la segmentation des charges de travail en tâches plus petites et sérialisées sur lesquelles plusieurs cœurs de traitement peuvent travailler en même temps.

Advanced Micro Devices (AMD), qui a gagné des parts de marché au détriment d'Intel, propose des parts d’ordinateur de bureau standard comportant jusqu'à 16 cœurs, certaines de ses puces haut de gamme pour PC de jeu pouvant atteindre 64 cœurs.

Si le silicium M1 a été bien accueilli, les Mac qui l'utilisent sont les systèmes bas de gamme d'Apple, avec moins de mémoire et moins de ports. La société vend toujours des versions haut de gamme basées sur Intel de certaines des gammes qui ont reçu des mises à jour avec M1. La puce M1 est une variation d'un nouveau processeur pour iPad destiné à être inclus dans un nouvel iPad Pro qui arrivera l'année prochaine, d’après Bloomberg.


En plus de l'augmentation du nombre de cœurs de processeurs, Bloomberg rapporte qu'Apple travaille également sur des puces avec plus de cœurs GPU. Les processeurs M1 actuels sont proposés avec un moteur graphique Apple personnalisé qui existe en version 7 ou 8 cœurs. Pour ses futurs ordinateurs portables haut de gamme et ordinateurs de bureau de milieu de gamme, Apple teste des GPU à 16 et 32 cœurs, d’après le rapport.

Pour plus tard en 2021 ou potentiellement en 2022, Apple travaille sur des mises à niveau graphiques plus coûteuses avec 64 et 128 cœurs dédiés destinés à ses machines haut de gamme, ont également indiqué les personnes. Ces puces graphiques seraient plusieurs fois plus rapides que les modules graphiques actuels qu'Apple utilise de Nvidia et d'AMD dans son matériel à base d'Intel.

Avant l'annonce par Apple de son passage aux processeurs ARM, Bloomberg avait indiqué en avril dernier que la société travaillait sur un processeur avec un CPU comportant huit cœurs haute performance et quatre cœurs à faible consommation d'énergie. Un processeur avec cette combinaison exacte de cœurs n'a pas encore été officiellement annoncé.

Compte tenu des plans ambitieux d'Apple de transférer toute sa gamme de Mac sur son propre silicium dans les deux prochaines années, il est logique que la société ait une variété de puces plus puissantes en cours de développement. Ses premiers Macs basés sur l'ARM ont impressionné par leur combinaison d'efficacité énergétique et de performance, mais l'adaptation des capacités de ses machines plus puissantes basées sur l'Intel, comme le Mac Pro, sera probablement un défi bien plus important.

Source : Bloomberg

Et vous ?

Que pensez-vous des puces M1 d’Apple déjà sur le marché ?
Quel est votre avis sur ses nouveaux projets de puces avec un nombre de cœurs nettement plus élevé ?
Apple est-il bien parti pour surclasser les PC haut de gamme grâce à son activité silicium ?

Voir aussi :

Apple présente la puce M1 pour alimenter ses nouveaux Mac, la société affirme que le SoC à 8 cœurs offre la meilleure performance par watt au monde
Les Mac équipés d'une puce T2 ou M1 ne peuvent pas être remis à l'état d'usine sans Apple, et ne peuvent plus être pleinement utilisés dans des environnements entièrement hors ligne
WWDC 2020 : Apple annonce que les prochains Mac seront équipés de ses propres processeurs, à la place de ceux d'Intel, un moment « historique », selon Tim Cook
Après Huawei, Apple va doter ses smartphones de puces gravées en 7 nm, elles seront embarquées dans les nouveaux iPhone Xs et Xs Max

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 08/12/2020 à 15:15
Déjà que les "créatifs" n'étaient pas capables de calibrer leurs créations web pour être accessibles à tous les profiles de matériels susceptibles de consulter leurs pages (big up au madamefigaro avec ses pages infinies plombées de photos HD gérées par des scripts ne "fonctionnant correctement" qu'avec le moteur javascript de Safari). Là ça va être terrible !
4  0 
Avatar de ParseCoder
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/12/2020 à 13:18
Super, ça va pousser Intel à se bouger un peu les fesses.
2  0 
Avatar de Kannagi
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/12/2020 à 15:27
Citation Envoyé par ParseCoder Voir le message
Super, ça va pousser Intel à se bouger un peu les fesses.
Je ne pense pas que ça soit tant parce qu'Intel veut pas se bouger , mais plus que le 10 nm (qu'ils ont eu cette année) + le x86 qui est assez complexe à optimiser , ben dans les deux cas ils sont un peu aux "ralenti" par rapport aux autres.
0  0