FAQ MacConsultez toutes les FAQ

Nombre d'auteurs : 15, nombre de questions : 123, dernière mise à jour : 28 juin 2013 

 
OuvrirSommaireRéseaux

La société APPLE COMPUTER a introduit APPLETALK en 1983. Les réseaux APPLETALK fonctionnent avec un petit ensemble d'ordinateurs MACINTOSH. La taille des réseaux APPLETALK étant limitée, c'est une architecture qui a été supplantée par l'avènement des réseaux ETHERNET. L'architecture APPLETALK est une architecture propriétaire intégrée au système d'exploitation MAC OS. Tous les ordinateurs MACINTOSH sont équipés des fonctionnalités réseaux APPLETALK, ce qui rend plus facile la mise en place d'un tel réseau. L'architecture APPLETALK PHASE II incorpore des protocoles réseaux qui correspondent au modèle OSI. Les réseaux APPLETALK sont communément appelés des réseaux LOCALTALK.

De nombreux ordinateurs provenant d'autres constructeurs peuvent fonctionner sous APPLETALK :

  • Les ordinateurs IBM compatibles PC
  • Les gros systèmes IBM
  • Les ordinateurs VAX de chez DIGITAL EQUIPMENT CORPORATION
  • Certains ordinateurs UNIX

APPLE est ouvert aux produits développés par des sociétés indépendantes…

(Cette Q/R est extraite de l'article concernant les réseaux, écrit sous licence GPL. Cette Q/R est donc également disponible sous licence GPL)

Créé le 20 septembre 2007  par Patrick Hautrive

Lien : Les réseaux AppleTALK

Bonjour était anciennement appelé "Rendez-vous". C'est un protocole proche des DNS(Domain Name Service). En effet son but est de diffuser sur un réseau les services que proposent les ordinateurs qui le composent.

  • Apple propose à l'installation un client bonjour pour Windows. Il est utilisé lorsque votre Mac partage une imprimante. Les clients windows peuvent ainsi passer par bonjour pour rechercher les imprimantes partagées.
  • C'est aussi utilisé pour rechercher des sites web diffusant leur adresse par bonjour. Dans Safari, l'onglet bonjour répertorie tous ces sites.
  • iTunes, appleTv, les bornes airport, se servent de bonjour pour partager leur liste de lecture.
  • iChat peut rechercher aussi les autres utilisateurs qui sont sur le réseau.
  • ou encore les jeux comme Quinn qui est un tetris-like
  • Tous les logiciels peuvent utiliser bonjour pour leur service

Nos amis linuxiens et *BSDiens connaissent bonjour sous le nom de zeroconf.

Créé le 20 septembre 2007  par Tarul

Lien : Présentation de bonjour en français
Lien : Page de référence Bonjour pour les développeurs
Lien : Exemple de code

.MAC vous permet d'avoir, sur internet, un espace de 10Go où vous pourrez y mettre vos images, vidéos, documents, pages web…
Tout cela peut être privé, ou rendu public, ou accessible à certaines personnes uniquement.

Mais .MAC vous permet aussi de synchroniser entre Mac le calendrier, les mails associées à une adresse email.

Sous Leopard, .MAC permet également la prise à distance de votre MAC depuis internet.

Créé le 19 janvier 2008  par Tarul, Brabant Vincent

Lien : La page d'Apple consacrée à .Mac

Dans l'onglet compte, cliquez-droit sur un compte->options avancés.
Attention lorsque vous modifiez ces options. Vous pouvez rendre inopérant votre compte.

Un second outil qui existe depuis Panther(au moins) est disponible en ligne de commande.
C'est l'outil dscl.
Il vous permet de faire toute sorte d'opération sur les comptes et les utilisateurs à la manière des commandes user* et group* sous Linux.

Note : Merci à spoutnik pour la confirmation de l'existence de l'outil dscl.

Créé le 19 janvier 2008  par Tarul, Spootnik
Les codes sources ainsi que les réponses aux questions présentés sur cette page sont, sauf mention spéciale dans la Q/R, libres de droits, et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Pour le reste, ce document constitue une oeuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteurs. Copyright © 2008 Developpez LLC : Tous droits réservés Developpez LLC. Aucune reproduction, ne peux en être faite sans l'autorisation expresse de Developpez LLC. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à 3 ans de prison et jusqu'à 300 000 E de dommages et intérêts. Cette page est déposée à la SACD.